Aller au contenu principal

LVL Médical participe à une importante étude clinique sur le traitement de la maladie de Parkinson

Patient dans son jardin souffrant de la malade de Parkinson sous pompe à apomorphine

LVL Médical participe à une importante étude clinique sur le traitement de la maladie de Parkinson

A l'initiative du Docteur Sophie Drapier, neurologue au CHU de Rennes, et en partenariat avec 21 centres experts Parkinson en France, LVL Médical a été l'un des deux prestataires choisis pour participer à l'étude Early Pump.

Avec un objectif de 192 patients inclus sur une période de 12 mois, cette étude vise à déterminer l'impact sur la qualité de vie de la pompe à apomorphine (Groupe APO), en comparaison au traitement oral conventionnel optimisé (Groupe BMT) à un stade précoce de la maladie de Parkinson, alors que les complications motrices commencent juste à se développer.

En comparant l'efficacité d'un traitement par pompe à apomorphine vs. le traitement oral conventionnel dès le stade précoce de la maladie de Parkinson, cette étude devrait permettre une avancée thérapeutique pour améliorer la qualité de vie de ces patients. 

La participation à cette étude clinique est pour LVL Médical une vraie opportunité d’être associé à un projet d’envergure nationale.