Aller au contenu principal

Diabète gestationnel

Nous vous accompagnons tout au long de votre grossesse

Notre mission : Accompagner les femmes enceintes touchées par le diabète de grossesse.

Comprendre ma pathologie

Le diabète est une maladie métabolique évolutive qui se caractérise par une hyperglycémie chronique. Il s’agit d’un dysfonctionnement du pancréas qui ne produit plus ou pas suffisamment d’insuline ou de l’organisme qui n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit.  

L’insuline est une hormone produite dans le pancréas dont la mission principale est de maintenir l’équilibre du taux de glucose (ou sucre) contenu dans le sang, c’est-à-dire la glycémie.

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement permettant la guérison de la maladie, mais les thérapeutiques disponibles sont efficaces pour normaliser la glycémie. L’abaissement de la glycémie reste indispensable pour diminuer le risque de complications.

Près de 90% des diabétiques vivent avec cette maladie sans le savoir, parfois même pendant plusieurs années.

Mieux comprendre le diabète gestationnel, aussi appelé "diabète de grossesse"

Ce type de diabète peut durer le temps de la grossesse ou être révélateur d'un diabète antérieur. Le diabète gestationnel est dépisté en principe au deuxième trimestre de grossesse, (entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée ou absence de règles), qui correspond à la période d’insulino-résistance maximum chez la femme enceinte.
Chez la femme enceinte non diabétique, le pancréas s’adapte et la sécrétion d’insuline augmente au fur et à mesure de la grossesse. Chez les femmes avec un diabète gestationnel, l’adaptation du pancréas est insuffisante et la sécrétion d’insuline n’augmente pas suffisamment pour pallier à l’insulino-résistance d’où l’apparition d’une hyperglycémie.
Un dépistage du diabète peut également être proposé au premier trimestre de la grossesse voir même en pré-conceptionnel afin de dépister un éventuel diabète méconnu.

En France, le diabète gestationnel touche entre 2 à 6% des femmes enceintes et sa prévalence a tendance à augmenter.

Le traitement du diabète gestationnel

La première règle pour le traitement du diabète gestationnel est le respect des recommandations hygiéno-diététiques afin d’obtenir de bon résultats glycémiques : glycémie inférieure ou égale à 0.92 g/l à jeun et inférieure ou égale à 1.20 g/l deux heures après le repas :

  • contrôler son alimentation
  • l’autosurveillance glycémique

Si malgré un bon suivi de ces règles hygiéno-diététiques, les glycémies restent au- dessus des objectifs, l’indication de l’insuline peut être posée par votre médecin. Selon la prescription médicale, l’insuline pourra être administrée par injections sous–cutanées au stylo ou à l’aide d’une pompe à insuline.

Femme enceinte souffrant d'un diabète gestationnel
Le diabète gestationnel pris en charge par les équipes LVL Médical

Le traitement du diabète gestationnel par pompe à insuline

Pour  réguler le taux de sucre dans le sang, les personnes diabétiques doivent régulièrement s'injecter de l'insuline en sous-cutanée et surveiller de très près les variations de leur glycémie. Malgré les récentes évolutions des insulines injectables disponibles, leur mode d'administration reste contraignant pour le patient. Avec les multi-injections au stylo, le risque d’hypoglycémie demeure et cela reste une limite à l’équilibre glycémique des patients. Contrairement aux injections, la pompe à insuline permet de diffuser de faibles quantités d'insuline en permanence, reproduisant ainsi de façon très proche la sécrétion physiologique d’insuline d’une personne non diabétique. En limitant le nombre d’injections et en réduisant le risque  d’hypoglycémies, elle favorise nettement l’équilibre glycémique.

La pompe à insuline est un dispositif très fiable et fonctionnel qui améliore de manière considérable le quotidien des malades.

Le traitement par pompe à insuline externe existe depuis plus de 30 ans en France et est remboursé par l’assurance maladie depuis 2006. L’usage de la pompe reste cependant peu répandu en France probablement à cause d’idées reçues et de la méconnaissance de ce dispositif.

Si 25% des patients américains bénéficient de ce traitement par pompe, c’est le cas de seulement 5% des diabétiques français…

La prestation LVL Médical à votre domicile

LVL Médical intervient dès lors que la prescription de traitement par pompe à insuline est établie par le médecin.

Le rôle de nos équipes d’experts à votre domicile :

  • assurer la formation technique, initiale puis continue à l’utilisation de la pompe à insuline,
  • fournir le matériel nécessaire : la pompe à insuline, les consommables (cathéters, tubulures, accessoires, boites de déchets…),
  • garantir une assistance technique et une astreinte disponible 24h/24 et 7j/7, et une intervention à votre domicile dans un délai de 24 heures en cas de panne de matériel.

Les pompes à insuline disponibles chez LVL Médical

Dans le cadre de la prescription médicale, LVL Médical peut fournir l’une des pompes à insuline suivantes :

  • Accu-check® Combo
  • Accu-check® Insight
  • Animas® Vibe®
  • Cellnovo
  • OmniPod®
  • MiniMed Paradigm® VeoMiniMed® 640G