Aller au contenu principal

Ventilation assistée

La ventilation assistée est une technique d'aide à la respiration destinée à remédier au mauvais fonctionnement des poumons et à la fatigue des muscles respiratoires. Elle consiste à administrer à chaque respiration un volume d'air à l'aide d'un ventilateur, pour faciliter la circulation de l'air dans les bronches et les poumons.

Les principes de la ventilation assistée

La ventilation peut être non invasive (au masque) ou invasive (par trachéotomie).

Pour que la ventilation assistée soit efficace, il est indispensable de respecter avec exactitude la prescription du médecin :

  • Respecter la durée de chaque séance,
  • Respecter la répartition des séances de ventilation sur les 24 heures,
  • Respecter le débit d'oxygène supplémentaire (si votre médecin vous l'a prescrit),
  • Respecter le mode d'utilisation et d'entretien de l'humidificateur (si votre médecin vous l'a prescrit).
Une surveillance médicale est indispensable pour la ventilation assistée.

Il faut revoir votre médecin régulièrement, afin de contrôler l'efficacité du traitement et de modifier éventuellement les réglages de l'appareil. Ces contrôles sont également indispensables pour le renouvellement de la prise en charge.

Le matériel mis à votre disposition :

  • un ventilateur (A).
  • un masque (B) qui est l'élément essentiel garant de l'efficacité du traitement. Il doit être le plus étanche et le plus confortable possible. Une bonne adaptation du masque et du harnais (C) conditionne le succès du traitement.
  • un tuyau (D) qui fait le lien entre le masque et le ventilateur.
  • un humidificateur, si votre médecin vous l'a prescrit. C'est un récipient contenant de l'eau pour humidifier l'air parfois trop sec, évitant ainsi le dessèchement des muqueuses. Cet humidificateur nécessite impérativement un entretien rigoureux.