Aller au contenu principal

Décryptage de la LPP Perfusion

Depuis le 1er mai 2016, une nouvelle LPP Perfusion est entrée en vigueur. Elle modifie en profondeur toute l’organisation de la prestation de santé à domicile en matière de Perfusion et précise le rôle des Prestataires.

Les points à retenir de la nouvelle réglementation

Selon la nouvelle LPP perfusion, la prise en charge de la perfusion est accordée pour tout médicament ayant :

  • Une AMM pour une administration par perfusion et sous réserve de son inscription à  la liste des spécialités remboursables,
  • Une ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation),
  • Une RTU (Recommandation Temporaire d’Utilisation),
  • Les sérums salés ou glucidiques plus ou moins complétés en électrolytes,
  • Les préparations d’une ou plusieurs molécules.

La perfusion à  domicile de médicaments de la réserve hospitalière non rétrocédables est interdite.

Pour être pris en charge, un forfait de perfusion à domicile doit remplir les conditions suivantes :

  1. Une consultation médicale,
  2. Une information du malade concernant ses modalités de traitement et son déroulement par le médecin prescripteur et/ou le médecin traitant et/ou l’infirmier libéral,
  3. Une information sur le service et le matériel fourni, soit de l’infirmier ou du pharmacien du Prestataire, soit du pharmacien d’officine, en concertation avec l’infirmier libéral,
  4. Le respect de la réglementation en vigueur.

Le principe de Forfaitisation

21 nouveaux forfaits sont organisés selon 3 modes d’administration, les voies d’abord (Voie centrale, péri-nerveuse,  voie périphérique ou sous-cutanée), le nombre et la fréquence des perfusions 

Pour toute question relative à la nouvelle LPP Perfusion, un interlocuteur infirmier est à votre écoute au numéro Allo LVL 0808 800 300.

Pour en savoir plus RDV sur le site Améli.fr