BPCO

DÉFINITION 

La BronchoPneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est une maladie fréquente. En France, elle touche environ 7,5 % de la population adulte, soit 3 à 3,5 millions de personnes. Malheureusement, une très grande proportion des cas n’est pas diagnostiquée : entre les 2/3 et 90 %.¹

LA BPCO EN QUELQUES CHIFFRES 

3,5 millions de personnes concernées en France 17000 décès en 2017

80% des cas attribuables au tabagisme actif

La BPCO ne se guérit pas mais sa prise en charge ralentit son évolution et peut inverser certains symptômes

QU'EST CE QUE LA BPCO ? 

La BPCO est définie par la présence de symptômes respiratoires chroniques , au moins un parmi les suivants :

  • toux, expectoration, dyspnée d’exercice, infections respiratoires basses répétées ou traînantes 
  • une obstruction bronchique permanente : il existe un trouble ventilatoire obstructif qui persiste après prise de Bronchodilatateurs.³

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est attribuable au tabagisme dans environ 80 % des cas.

Les autres facteurs de risque comprennent :

  • les expositions professionnelles (environ 15 % des BPCO),
  • la pollution atmosphérique,
  • l’exposition passive à la fumée de cigarette,
  • des facteurs génétiques.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

La BPCO évolue de façon insidieuse et ses signes cliniques sont souvent négligés. Les symptômes les plus précoces sont la toux et l’expectoration chronique (bronchite chronique). La dyspnée s’installe progressivement. Cette évolution peut être émaillée d’exacerbations : ce sont des épisodes d’aggravation de la toux, de l’expectoration et de l’essoufflement qui peuvent nécessiter une hospitalisation.

La confirmation du diagnostic de la BPCO repose sur l’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) qui met en évidence un trouble ventilatoire obstructif non complètement réversible et permet de préciser la sévérité et de suivre l’évolution de la maladie.

La BPCO ne peut pas être guérie mais une prise en charge adaptée permet d’améliorer la qualité de vie des patients. Cette prise en charge est multidisciplinaire.⁴

 

Sources :
(3) Collège des enseignants de pneumologie, item 205 La BrochoPneumathie Chronique Obstructive